• PONZA 2/2

    Le port de PONZA vue d'en haut. Et avec de bons yeux, sur le ponton du milieu, juste à gauche de la graminée qui se tord au soleil, vous devinez la sauterelle de Caty et Pierre.

    PONZA 2/2

    Je leur ai négocié une place pour pas trop cher... La concession est celle d'ENZO (Concession ENROS). ENZO est un mec vraiment  sympa. Et à chaque visite que je fais de Caty et Pierre, avec le mousse ou seul, je ne manque pas de le saluer.

    PONZA 2/2

    On les voit mieux là ! Ça va être quelques moments de chaleur en leur compagnie ! Bien sûr, ils viendront manger sur le ZEF, mais au final, c'est quand même nous qui iront le plus souvent chez eux, histoire de profiter de leur double terrasse ! Parce que, même si c'est un petit cata de moins de 10 mètres, y'a quand même une immense terrasse en guise de cockpit qui se prolonge, de plein pied, dans le carré !

    PONZA 2/2

    Le ciel se couvre à PONZA. Juste ce qu'il faut pour chasser les soiffards de chaque nuit ! En même temps, sincèrement, quand tu habites ici, et que tu y travailles, le temps doit sembler bien long ! PONZA c'est super pour 3 ou 4 jours... Mais ça, ça ressemble bien à une parole de marin bourlingueur instable et jamais très bien très longtemps au même endroit !

    PONZA 2/2

    Et comme j'vous l'disais, on squatte allègrement la sauterelle ! Matin et soir. Heureusement pour eux qu'ils s'en retournent vers la France parce que sinon, on pourrait nous reprocher d'être un poil envahissant ! Non ?

    PONZA 2/2

    Et c'est encore avec eux, et avec leur annexe, parce qu'elle a un moteur plus gros qu'nous..., qu'on s'visite les grottes.

    PONZA 2/2

    "Improbable. Le seul mot qui exprime ce que l'on ressent devant ces falaises et ces grottes abruptes ouvertes sur les vagues, majestueuses comme une cathédrale dans la pénombre.» Et surréaliste, est-on tenté d'ajouter à ces lignes écrites dans les années 30 par l'écrivain voyageur britannique Norman Douglas abordant pour la première fois l'île de Ponza, la plus grande de l'archipel des Pontines, au large des côtes du Latium. Comment qualifier autrement ces précipices vertigineux de pierres de lave passant du gris pâle au jaune soufre et glissant brutalement vers un blanc neigeux et un rouge rouille ? Comment donner un nom à l'impalpable transparence d'une eau qui décline, à l'aplomb des falaises, une palette inconnue de bleus lapis, saphir et turquoise fondus avec des verts d'émeraude, d'opale et de céladon ?"

    PONZA 2/2

    On s'faufile dans des couloirs rocheux, en marche arrière histoire de bien voir s'il y a des rochers affleurants ! Heureusement qu'il n'y a pas de vagues !

    PONZA 2/2

    Ça donne des belles vues !

    PONZA 2/2

    Et puis, comme on ne s'en lassait pas de se faire trimballer par Pierre..., on a traversé toute la baie, et poursuivre ainsi la ballade !

    PONZA 2/2

    Une vue improbable du port de PONZA.

    PONZA 2/2

    Eux !

    PONZA 2/2

    La nuit tombe. La mer aussi. Le vent s'assagit. Les reflets du port étirent sur l'eau leurs lueurs, sans un pli. On chuchote presque. 

    PONZA 2/2

    A bord de la sauterelle, c'est notre dernière soirée ! Demain, Caty et Pierre s'en vont prendre le large et faire de nouvelles rencontres. Nous aussi !

    PONZA 2/2

    Mais pas tout de suite ! Parce qu'il nous reste un jour sur l'île. Ainsi, on visite le reste de l'île. Et on retrouve ainsi le ravitailleur dans le fond d'une baie étroite.

    PONZA 2/2

    La végétation est belle et on ne s'en lasse pas !

    Et voilà !

     


  • Commentaires

    1
    Fifi
    Samedi 15 Juin à 11:43
    Superbe!
    2
    britt ADOK
    Dimanche 16 Juin à 14:55
    Super de vous voir réunis en plus des ballades je suppose que vous avez eu l'occasion de faire quelques agapes presparees par le chef Minh bises a tous
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :