• Le sourire des anges du Languedoc

    Ces anges, qui ont toujours le sourire, ont ouvert toute grande la porte de leur demeure paradisiaque en août dernier pour recevoir le Zeph.

    Pour la saison du renouveau, leur sourire a remonté le couloir rhodanien pour proposer des retrouvailles. Devant tant de sollicitude, le teint du Zeph ne pouvait que s’empourprer.

     

    Le sourire des anges du Languedoc

     

    Après le sourire de l’invitation, il y a eu celui de l’accompagnement, depuis le delta du Rhône jusqu’au pied du Canigou.

     

    Le sourire des anges du Languedoc

     

    Sourire fleuri, très coloré, avec les robes chatoyantes des coquelicots qui s’agitaient le long de la route.

    Sourire de l’impatience, sans doute. Sourire de la bonne humeur, très certainement.

     

    Le sourire des anges du Languedoc

     

    Une bonne humeur qui a bondi vers les registres supérieurs dès que l’horizon a dévoilé la superbe silhouette du Canigou.

     

    Le sourire des anges du Languedoc

     

    Le Zeph a cru voir une immense vague qui venait de très loin, qui se préparait à déferler, mais qui s’est figée pour susciter le suspens de l’immobilité. Fière de son jeu, la vague exhibait sa chevelure resplendissante.

    Le sourire des anges du Languedoc avait la fraîcheur et l’éclat de cette neige du printemps.

    Limpidité de l’air. Limpidité des intentions. Limpidité du bien-être.

    Le Canigou transfigurait l’espace et le temps.

    Sourire du matin, sourire du soir.

     

    Le sourire des anges du Languedoc

     

     

    Chaque heure avait son sourire. Chaque instant était mis en valeur par la sincérité du sourire qui lui était dédié.

    Sourire de la pureté, car il était sans malice, sans calcul, sans arrière-pensée.

    Le sourire du monde minéral était inséparable de celui du monde végétal.

    Chez les anges du Languedoc, il y avait le sourire de la vigne, qui s’embellissait de la compagnie de mille corolles blanches, jaunes ou oranges.

     

    Le sourire des anges du Languedoc

     

    Sourire du nectar de la vigne, servi très frais pour étancher la soif des visiteurs.

     

    Le sourire des anges du Languedoc

     

    Sourire de l’allégresse et de l’euphorie. Sourire à Dionysos.

     

    Le sourire des anges du Languedoc

     

    Sourire coloré des agrumes du jardin pour flatter le palais des invités.

     

    Le sourire des anges du Languedoc

     

    Sourire vitaminé, gorgé de suc. Sourire à Déméter.

    Sourire de la merveilleuse osmose entre nature et culture.

     

    Le sourire des anges du Languedoc

     

    Savoir-faire instinctif ou talent de composition pour offrir un cadre de vie souriant.

     

    Le sourire des anges du Languedoc

     

    Des yeux non avertis sauraient-ils dire si l’agrément qu’ils ressentent est offert par la nature ou voulu par la culture ?

    Sourire dual. Dualité pour mettre en valeur la complémentarité des deux anges du Languedoc. Complémentarité entre l’enthousiasme et la discrétion, entre la robe écarlate du jus de la vigne et la limpidité de l’eau de source, entre la tulipe rouge et la tulipe blanche qui marquaient le seuil de la demeure paradisiaque.

     

    Le sourire des anges du Languedoc

     

    Sourire de la courbure naturelle du hamac dans le jardin créé par les anges du Languedoc.

     

    Le sourire des anges du Languedoc

     

    Balancement entre présent et passé pour se réjouir que le lien social retrouve sa prospérité après plusieurs décennies d’éloignement. Sourire du bonheur de jadis devenu bonheur de maintenant. Va-et-vient nostalgique qui vivifie le souvenir.

    Sourire aussi du temps futur, qui prépare de belles retrouvailles pour la prochaine Pentecôte.

     

    Le sourire des anges du Languedoc

     

    Mais le chemin menant vers ces réjouissances du futur n’est pas oscillatoire. Rectiligne et unidirectionnel, il frémit d’impatience. Car le Zeph est très content d’offrir à son tour l’hospitalité aux anges souriants du Languedoc !

     

    Le sourire des anges du Languedoc

     

    Le terme français « ange » vient du grec άγγελος – ΑΓΓΕΛΟΣ, qui signifie « messager ». Quel message transmettent les anges du Languedoc ?

    Leur message dit que le temps a une saveur exquise, sur terre ou en mer, quand le désintéressement et la réciprocité sont au rendez-vous.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :