• Le rêve de quiétude

    De tous les accomplissements du rêve de quiétude, celui qui a eu lieu à Ελαφονήσι – ΕΛΑΦΟΝΗΣΙ, à la pointe Sud-Ouest de la Crète, reste unique dans son genre. L’onde bleue poussait vers le rivage une multitude de grains dont l’extrême finesse et la couleur rose faisaient penser à la poussière de corail. Plage insolite, qui avait des reflets tantôt dorés, tantôt pourpres.

     

    Le rêve de quiétude

     

    Presque personne ne marchait sur le sable bicolore, sauf nous. Parce que la plage était quasi déserte.

    Personne non plus dans les contreforts sablonneux. C’était là où nous avons choisi de dormir à la belle étoile. Aussi loin que pouvait se porter notre regard, il n’y avait ni torche, ni lampadaire, ni poteau électrique, ni antenne d’aucune sorte.

     

    Le rêve de quiétude

     

    Pour ne pas souffrir de la soif, nous avions une gourde remplie de bière fraîche.

    Dormir à même le sol de l’île.

    Quiétude embaumée des effluves aromatiques.

    Nuit magique grâce à la sensation de se lover au milieu d’un écrin de pureté.

    À l’époque, le Zeph n’était qu’un concept, un vœu.

    L’existence du Zeph a multiplié les occasions pour que le rêve de quiétude s’accomplisse.

    Le premier voyage à Rome a réservé deux très belles surprises sur le chemin du retour, l’une dans les eaux italiennes, l’autre dans les eaux françaises.

    En rasant les Cinque Terre, le Zeph est tombé sur une bouée qui permettait de mouiller gratuitement devant Vernazza. Quelle veine !

    Sublime occasion pour profiter à nouveau du chemin de randonnée, mais cette fois-ci jusqu’à Monterosso.

    Quiétude en contemplant la montée des lumières à partir du débarcadère.

     

    Le rêve de quiétude

     

    Quiétude en savourant la sérénité du petit matin sur un balcon qui donnait sur la plus belle vitrine des Cinque Terre.

    L’autre magnifique surprise, qui a eu lieu dans les eaux françaises, résultait d’une adéquation exceptionnelle entre le savoir-vivre des visiteurs et le cadre naturel qui les accueillait. Certes, les pins étaient splendides, le coucher de soleil était magique. Mais le facteur déterminant de l’accomplissement du rêve de quiétude était l’extrême politesse des personnes qui savouraient, sur l’eau ou sur la terre, la beauté du site.

     

    Le rêve de quiétude

     

    Courtoisie constante des voisins. Aucun geste intrusif. Pas de sans-gêne engendré par le consumérisme. Pas de course à la consommation de la part de personne. Aucune avidité, aucune impatience, aucune précipitation, aucune fébrilité.

    Communion très aisée avec l’environnement : aucune entrave d’aucune sorte, surtout de la part du voisinage. Pas de saturation, mais un équilibre aéré et sain.

     

    Le rêve de quiétude

     

    Pas de contrariété, pas d’agacement, pas de frustration, pas d’amertume. La paix, suave et presque irréelle, à Porquerolles, dans l’anse de Notre-Dame, ce soir-là et au petit matin.

    À l’instar du périple romain, le voyage à Naples a offert au rêve de quiétude de nombreuses occasions pour se concrétiser. L’occasion la plus mémorable a eu lieu à Corricella di Procida. La palette des couleurs, à la fois audacieuses et harmonieuses, produisait un enchantement immédiat.

     

    Le rêve de quiétude

     

    Ce jour-là, le capitaine a déniché une terrasse ombragée, sur un quai lumineux et presque désert. On lui a servi une bière extraordinairement fraîche pour un prix extraordinairement doux. L’absence d’abus nous a beaucoup surpris. En ayant des égards pour le client, le commerçant contribuait au plaisir et à la gratitude du visiteur.

     

    Le rêve de quiétude

     

    Délice onirique. Le rêve de quiétude s’épanchait avec bonheur dans la tranquillité qui flottait entre des façades aux yeux mi-clos et les barques nonchalantes.

    L’accomplissement du rêve de quiétude est un καιρόϛ – ΚΑΙΡΟΣ qui ne se commande pas, et qui n’attend pas non plus.

    Dès son retour sur les flots après sa mue, le Zeph a gagné un double pari, celui de l’étanchéité et de la stabilité.

    À la sortie de Marseille, et juste avant les calanques, les divinités ont même décuplé la stabilité, comme dans un geste de bénédiction.

     

    Le rêve de quiétude

     

    Lors des passages précédents, le Zeph avait toujours dansé dans ces eaux, et parfois, c’était même la danse du diable qu’il avait dansée. Mais ce jour-là, la mer était très, très calme.

     

    Le rêve de quiétude

     

    Pendant un long moment, le rêve de quiétude s’est accompli entre l’azur du ciel et l’onde bleue.

    Charcuterie corse pour avoir un avant-goût de la traversée.

     

    Le rêve de quiétude

     

    Pour étancher la soif, un Bordeaux supérieur médaillé or, le Baron de Perlane 2012, convenait parfaitement !

    Le Zeph a commencé sa nouvelle existence en reprenant la route de Rome, avec une ligne droite entre Villefranche et l’île d’Elbe.

    Temps clément, mer calme.

    Le rêve de quiétude obtenait un accomplissement éblouissant grâce à la bienveillance des divinités.

    Une libation en guise de remerciements s’imposait.

    La lumière dorée du couchant s’associait délicieusement à la quiétude en haute mer, en rehaussant l’éclat d’une multitude bulles de bonheur.

     

    Le rêve de quiétude

     

    Le rêve de quiétude a multiplié ses accomplissements sur le chemin de l’aller comme sur celui du retour.

    Halte d’une nuit à La Spezia, après le deuxième séjour à Rome.

    Le matin du départ, le ciel était bas, le temps était gris. Il pleuvait même.

    Mais ce matin-là, il y avait un rossignol à bord. Il s’est placé devant la barre qui réglait le cap, et à plusieurs reprises, il a offert ses mélodies.

     

    Le rêve de quiétude

     

    La quiétude ne signifiait pas l’inactivité ou le silence, mais une satisfaction profonde et durable, due à l’absence de situation conflictuelle.

    Il était tout à fait naturel que la quiétude engendre la bonne humeur et le désir de partager.

    Bienvenue au rossignol, et bravo pour son concert !

    Le rossignol barreur chantait la réussite de l’instant présent, qui est liée à celle des instants en amont. C’était la troisième fois que le Zeph s’arrêtait à La Spezia, et chaque halte à La Spezia était une source d’édification et de plaisir.

     

    Le rêve de quiétude

     

    Le rêve de quiétude trouve pleinement son accomplissement quand la mémoire est heureuse.

    Le chant du rossignol témoigne avec éloquence que la quiétude est un état intérieur qui peut n’avoir aucun lien avec les conditions climatiques du moment.

    Le rêve de quiétude trouvait souvent son accomplissement à Port Napoléon même, loin des tourbillons de vanité.

    Point de bruit narcissique, point d’agitation de fêtards.

    La végétation du delta du Rhône à proximité pour donner au lieu un charme champêtre.

    Quiétude après des travaux de réfection à bord.

     

    Le rêve de quiétude

     

    Quiétude d’un repos bien mérité.

    Responsabilités en pause, dans la position sabbatique.

    Quiétude sans clinquant, sans emphase.

    Quiétude avec la saveur de la simplicité et de l’authenticité.

     

    Le rêve de quiétude

     

    Quiétude où le temps s’arrête, non pas parce que le mécanisme horloger se grippe, mais parce que son compte n’a plus d’intérêt, parce que le présent est si beau et délicieux qu’il dure et refuse de quitter le devant de la scène.


  • Commentaires

    1
    Mardi 3 Juillet à 06:44
    Superbes les photos, la Grece vous attend.
    Bises
    Les mayapi
    2
    Vendredi 6 Juillet à 22:18

    Coucou Marie Hélène et Pierre...

    La Grèce, c'est pour bientôt... J'espère que je vous reverrais ! Et ce jour là, planquez vos confitures !

    Pierre

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :