• Le désir d'harmonie

    L’harmonie implique l’équilibre, la complétude, l’adéquation, l’accord optimal.

     

    Le désir d'harmonie

     

    Harmonie entre ce qui est mouvant et ce qui est fixe, sur le sentier escarpé entre Niolon et la calanque de l’Éverine.

    Harmonie entre la mer et la roche, comme si l’une était faite pour l’autre.

     

    Le désir d'harmonie

     

    Association de l’instabilité et de la stabilité, avec une seule et unique finalité : l’enchantement.

    Le capitaine ne tenait pas la barre du voilier, mais un bâton de marche. Il épousait le regard que portait la terre ferme sur des embarcations dansantes.

     

    Le désir d'harmonie

     

    Harmonie onirique offerte par le bâton de randonneur.

    Harmonie entre le minéral et le végétal, entre le jaillissement de l’éperon rocheux et celui de la tige florale.

     

    Le désir d'harmonie

     

    Conjugaison de deux coquetteries du littoral, dans un même élan vertical. Harmonie entre l’ocre de la terre et le pourpre qui y fleurissait. Couleurs évocatrices de la douce chaleur qui accompagnait l’harmonie de la belle saison.

     

    Le désir d'harmonie

     

    Harmonie entre la grâce naturelle et la stylisation géométrique.

     

    Le désir d'harmonie

     

    Même éclat. Même éloge du beau. Même volonté de fasciner et de séduire. Même sens de la fête.

    Harmonie entre les nutriments de la mer et ceux de la terre, pour célébrer la fête à bord du Zeph, qui recevait des anges.

     

    Le désir d'harmonie

     

    Crevettes, asperges et radis, tous bien al dente. Trois sensations de croquant pour une délicieuse harmonie.

    Déguster le croquant de l’assiette et savourer la douceur du vin.

    Le Meursault de 2002 était parfait pour l’harmonie gustative.

     

    Le désir d'harmonie

     

    Il était aussi parfait pour honorer l’harmonie apportée à bord par les anges du Languedoc.

    Noble harmonie. Pure harmonie. Car elle n’est pas une relation d’équilibre bâtie sur la défiance et le qui-vive, mais un lien de confiance engendré par le désintéressement et le dévouement.

    Harmonie entre la gravité et la légèreté. Les anges du Languedoc excellaient dans l’art d’aborder les questions les plus essentielles sans prendre le ton du drame. Affronter la tragédie sans faire de l’impasse une fatalité, c’est insuffler de l’harmonie dans le dénouement. Le savoir-faire des anges du Languedoc pour aboutir à un dénouement harmonieux était époustouflant !

     

    Le désir d'harmonie

     

    L’un des deux anges du Languedoc apportait la lumière de l’aube et du crépuscule. L’autre ange apportait la clarté de midi. Lumière douce et caressante, offerte par le premier ange. Lumière sans ombre, délivrée sans ambages par l’autre ange.

    Fabuleux éclairage que celui de midi, car il faisait surgir de la pénombre la question qui dérangeait : « La navigation ne serait-elle pas plutôt une confrontation avec la durée, et non avec l’espace ? »

    Que ce soit sur les pontons d’amarrage ou dans les salons de causerie, votre serviteur n’a jamais entendu quelqu’un poser avec autant d’acuité cette question sur le poids de la durée.

    Anges sans fard, sans simulacre, sans dissimulation.

    Harmonie des contributions lumineuses des deux anges du Languedoc.

    Harmonie extrêmement communicative, car elle s’est mise à envelopper aussi tous ceux que nous rencontrions sur le sentier entre Niolon et la calanque de l’Éverine.

     

    Le désir d'harmonie

     

    Notre harmonie engendrait l’humour et la joie des randonneurs que nous croisions.

    Laisser l’harmonie susciter l’euphorie, c’était la magie du sentier de randonnée.

    Entre Niolon et la calanque de l’Éverine, l’harmonie créait le bonheur avec soi-même et le bonheur avec autrui.

    Tant d’effusions d’harmonie nécessitaient une effusion du nectar de la vigne. En la circonstance, le château Simard de 2009 remplissait à merveille son rôle de chantre de l’harmonie.

     

    Le désir d'harmonie

     

    Une robe écarlate, au parfum bien suave, pour prolonger les délices de la randonnée.

    Il y a eu un dessert de l’harmonie. C’était un gâteau à la framboise.

     

    Le désir d'harmonie

     

    Il devait rappeler que l’harmonie était le dessert de la vie.

    Le jour où les anges du Languedoc sont arrivés, l’Aventy nous a envoyé deux anges magnifiques, auréolés de sagesse. Pendant quelques instants délicieux, le Zeph devenait la terrasse du club des six !

     

    Le désir d'harmonie

     

    Avec beaucoup d’élégance, les deux anges envoyés par l’Aventy nous ont conté la genèse et la maîtrise de leur καιρός – ΚΑΙΡΟΣ. Leur καιρός – ΚΑΙΡΟΣ, celui qui leur appartenait, celui dont ils détenaient intégralement la paternité. Un καιρός – ΚΑΙΡΟΣ dont ils ont programmé avec clairvoyance la naissance et l’expiration, et qui servait de signature à leur déplacement au-dessus des flots. Dans la langue française, cette signature faisait apparaître les lettres ÉPISODE.

     

    Le désir d'harmonie

     

    Proclamer le temporaire pour accomplir la vision à long terme, anticiper pour magnifier le libre arbitre. Quelle leçon éblouissante sur la lucidité et le détachement !

    Harmonie entre les anges de la première heure et ceux de la dernière heure, ceux-ci se joignant à ceux-là, non par hasard, mais par cohérence événementielle, dont la finalité est l’accord de lumière.

     

    Le désir d'harmonie

     

    Harmonie entre le Zeph et les anges qui lui rendent visite. Réceptivité du Zeph, générosité des messagers qui éclairent son destin et l’aident à tracer sa route.

    Harmonie avec l’harmonie : quel impératif !

    Tous ne s’accordent pas avec l’harmonie. Ceux qui recherchent l’hégémonie n’ont pas le désir d’harmonie, mais le désir d’hégémonie. Ils sont autoritaires, monolithiques, intraitables.

    Le Zeph, lui, a un vif désir d’harmonie. Il s’emploie à être en constante harmonie avec l’harmonie, car il sait que c’est la condition de sa longévité.


  • Commentaires

    1
    anne
    Mercredi 23 Mai à 16:29

    Bon pour résumer ce magnifique texte, nous avons harmonieusement  ... mangé, bu, discuté, débattu, ri, dansé, dormi, randonné, admiré, .... Liste non exhaustive et dont l'ordre est aléatoire....

    Encore mille mercis,

    bisous à vous!

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :