• LA CIOTAT

     

     

    LA CIOTAT

    Il est toujours là, lui, au bout du They de la Gracieuse. Devait être costaude la barque !... Ces mâts sont toujours en place malgré le nombre d'années et les coups d'vent d'hiver qui balaient le golfe de FOS.

     

    LA CIOTAT

    Au niveau de l'île JARRE, une barque. Comme pour nous rappeler que la GRÈCE n'est jamais loin !

     

    Une belle nav de près de 40 miles jusqu'à LA CIOTAT, avec un p'tit vent sympa pour nous pousser à souvent plus de 7 nœuds durant les 30 premiers miles puis, à partir de l'île MAIRE, le moteur a pris le relais, la faute à un vent trop capricieux en force et direction pour espérer arriver avant la nuit au port. Et j'voulais bien une place à quai, moi, vu qu'ça va souffler dru les 2 jours prochains !

     

    LA CIOTAT

    En longeant les calanques de MARSEILLE.

     

    LA CIOTAT

    Et en longeant la montagne de la Canaille...

    Massif constitué de poudingues silicieux rouges, datés de 70 millions d'années, (rien qu'ça !). Ah oui... 70 millions d'années, environ ! Massif qui s'est formé dans le delta d'un fleuve venant du sud... Ces roches sont donc les témoins de l'existence d'un vaste continent aujourd'hui effondré que les géologues appellent le continent Pyrénéo-Corso-Sarde (y s'sont pas foulés pour choisir un nom, hein ?), tandis que l'actuelle Provence avait encore la tête sous l'eau !

    Bref. Faut s'dire qu'on longe un sacré morceau d'histoire !

     

     

    LA CIOTAT

     

    Franchement, la nav a été gracieuse ! Un peu de vent donc, pas de houle ou si peu, casser la croute en mer avec des pinces de tourteaux et des crevettes (et du vin blanc) et pourtant, à l'arrivée, après le repas du soir, je m'écroule dans ma couchette comme une masse ! Alors je me suis demandé si c'était une fatigue inconnue née d'une première nav après 20 mois de silence, ou si c'était à cause du bon rouge, qu'on a même bu la bouteille en entier !

     

    LA CIOTAT

     On s'est trouvé une p'tite place au milieu des fleurs !...

     

    LA CIOTAT

     Histoire de prendre son p'tit déj à la campagne !

     

    On est donc resté 3 jours ici. Et j'ai beaucoup visité..., mon bout de quai où le ZEF est amarré. Oui. Bon. En fait j'ai rien fait. Juste buller. Regarder la vie droit dans les yeux.

     

    LA CIOTAT

     Le ZEF vu d'en haut... Avec son Capt'ain qui en fait le tour, histoire de surveiller l'intrusion d'intrus éventuels !

     

    Ah ! Et aussi regarder le mousse tandis qu'il fait la lessive, le ménage, la cuisine, les courses, le rangement des courses, la vaisselle, etc... Bref. Cette escale m'a beaucoup fatigué !

     

    LA CIOTAT

     Y sont-y pas mignons ces 2 là !

     

     


  • Commentaires

    1
    anne
    Jeudi 12 Juillet à 14:43

    Pierrot qui s'écroule après le repas du soir... vive le rouge et bonjour Morphée !!

    non mais sans blague, pour une nouvelle !!!

    he

    bisous

    les anges du Languedoc !

     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :