• Janvier 2016

    Une escale de 23 jours à Salerno... J'en profite pour visiter la région : les ruines fabuleuses de Paestum, les céramiques de Vietri..., randonnée sur le sentier des dieux avant de reprendre la route vers Procida puis Gaeta.

  • Nous, sur la longue passerelle du bateau dans le port de SALERNO

    Una bella giornata nel centro storico di Salerno

    Marie glorifiée dans sa mandorle. Duomo dédié à Saint Matthieu. SALERNO.

    Una bella giornata nel centro storico di Salerno

    Baptême de JESUS, descente de l'esprit saint sous la forme d'une colombe. Duomo di SALERNO.

    Una bella giornata nel centro storico di Salerno

    Duomo di SALERNO : tribune du chœur, l'aigle de Saint Jean l'évangéliste.

    Una bella giornata nel centro storico di Salerno

    A l'ombre des tribunes, le serpent tapi derrière les arbres de l'Eden :la voix de Satan.

    Una bella giornata nel centro storico di Salerno

    Colonnades de la cour intérieure du Duomo di SALERNO

    Una bella giornata nel centro storico di Salerno


    votre commentaire
  • Nous empruntons notre carrosse attelé à 4 chevaux parés d'or pour débuter notre promenade au pays des rêves...

    La passeggiata del capodanno 2016

    Nous traversons avec malice la forêt de champignons aux vertus souvent insoupçonnées...,

    La passeggiata del capodanno 2016

    et avec une certaine crainte la forêt aux arbres tentaculaires qui attrapent les visiteurs qui osent par trop s'approcher de leurs ramures... Hein Minh?

    La passeggiata del capodanno 2016

     

    Savourons, au hasard des étapes, de succulents cappuccinos servis dans des tasses d'argent...

    La passeggiata del capodanno 2016

    Croisons des navigateurs armés de courage,

     

    pour oser s'aventurer en de pareilles eaux !

     

    Le chemin de ce jour nouveau est ponctué de rencontres parfois pleines de tendresse..., euh, baveuse...

    La passeggiata del capodanno 2016

    Et parfois pleines de dangers, tel cet immense crocodile qui se délecterait bien de l'un d'entre nous pour son repas de réveillon. Prudent, j'ai envoyé Minh en éclaireur...

    La passeggiata del capodanno 2016

    Nous quittons avec regrets ce monde enchanteur et plein de couleurs...,

    La passeggiata del capodanno 2016

    pour nous plonger dans la réalité d'une ville aux milles feux. Pour ce faire, nous échangeons notre carrosse contre un tapis volant, ce qui est, vous en conviendrez, beaucoup plus approprié pour s'approcher des lumières quasi célestes.

    La passeggiata del capodanno 2016

    Chaque rue, chaque ruelle, chaque venelle du centro storico di SALERNO est décorée de guirlandes fleuries. Et, chose rare, ces guirlandes sont aussi belles de jour comme de nuit. Des plus simples,

    La passeggiata del capodanno 2016

    aux plus travaillées.

    La passeggiata del capodanno 2016

     

    La passeggiata del capodanno 2016

    La passeggiata del capodanno 2016

    Je pourrais continuer ainsi à publier des photos tellement la féérie est réelle. D'ailleurs, je continue !

    La passeggiata del capodanno 2016

     

     

    La passeggiata del capodanno 2016

    Donc, vous l'avez compris, c'est en couleurs que je vous souhaite un buon anno 2016, avec les compliments du chateau d'Ampuis, Condrieu, millésime 2011 : "Nul bien sans peine" !...

    La passeggiata del capodanno 2016

    Portez-vous bien !

     

     


    7 commentaires
  • La parenthèse, c'était Minh qui est donc rentré en France en train de nuit et car de jour ce samedi, après avoir passé le Noël et le jour de l'An sur les rivages napolitains.

     

    Depuis son départ, le ciel est en colère ! J'ai eu une très grosse pluie qui a inondé le centre de la ville et déversé dans le port tout un tas de cochonneries. L'odeur de marée sans ressent ! Les orages avec éclairs et tonnerre n'ont cessé de la nuit. La houle créée par le vent entre jusqu'au niveau des pontons d'amarrage. Le bateau est dans un incessant roulis avec des rappels brusques sur les amarres jusqu'à ce que je me décide à donner du mou. Pour le moment, le vent oscille entre le moyen et le fort, mais pas le très fort ce qui est déjà bien !

    Aujourd'hui, dimanche 03 janvier 2016, à part une courte balade du côté du port de commerce interdit d'accès, évidemment, je n'ai rien fait. Je me contente d'être.

    Et puis ce soir, à l'occasion d'une connexion WIFI inespérée, je découvre que j'ai 2 nouvelles contributrices. Bien sûr, je les en remercie. L'une parce que ça fait un bail,vraiment un bail, que je ne l'ai pas vu, disons une bonne trentaine d'année ! Mais qu'est ce donc 30 ans à l'échelle des étoiles. Bon à l'échelle qui est la mienne, ça fait quelques barreaux quand même ! Et puis il y a ZAZA ! Alors ZAZA, ben c'est ZAZA. Alors à vous tous et à vous toutes, je vous remercie pour vos petits ou longs mots.

     

    Portez vous bien, et à bientôt.


    3 commentaires
  • Lundi 04 janvier.

    La pluie ne cesse de tomber. Lors d'une relative accalmie, je suis allé négocier le tarif de ma place de port. De 30 € / jour, je suis arrivé, au bout de 30 minutes, à 25 €, ce qui n'est pas mal étant donné que je compte rester ici une dizaine de jour. Et pour les 2 semaines ou je compte y laisser le bateau pour revenir en France, le tarif passe à 300 €, soit 21,50 € / jour. Bon, je peux aller me recoucher !

    La vue que j'ai depuis le bateau quand il fait gris et quand il fait beau.

     

    Il pleut à Salerno

    Il pleut à Salerno

     

    Il pleut à Salerno

    Il pleut à Salerno

    Le port dans son ensemble, vu depuis les bureaux du chantier.

    Il pleut à Salerno

    Avec ce temps aux couleurs très pastels, gris mais pastel, je m'occupe dans le bateau, bien au chaud, écoutant de la musique. Au menu, bricolage sur le meuble de ma cabine et poursuite de ma peinture d'une forêt équatoriale dans la cabine de douche. Pour le moment, ça donne :

    Il pleut à Salerno

    14h00. Depuis 1 heure, la descente du baromètre s'est accélérée. Cette nuit, le baro s'était stabilisé à 1000 mb après une descente régulière de 20 mb sur les 2 derniers jours. En 1 heure, le baro a perdu 5 mb !...La pluie s'intensifie tandis que le vent est complètement tombé... Je me demande bien ce que le ciel nous prépare... Le site météo indique au niveau du vent, une succession de F4 à F7 jusqu'à samedi. Côté mer, ce sont des vagues de 4 mètres jusqu'à mardi et 2 fois moins haute les jours suivants. Un vrai temps pour aller faire les soldes ! Question pluie, ça devrait durer les 8 prochains jours ! Chouette programme en perspective... Seule consolation, la température qui devrait rester aux abords des 15°.


    1 commentaire
  • Mardi 05 janvier. Il pleut toujours, mais je trouve quelques créneaux pour me balader quand même un peu et faire les courses.

    Il pleut toujours à Salerno

    Le bateau tangue et roule de plus en plus dans le port. J'ai renforcé les amarres en ajoutant celles avec les amortisseurs en caoutchouc. Descendre du bateau vers le quai ou y remonter est devenu difficile : le bateau se trouve à plus de 3 mètres du quai du fait du ressac et je dois guetter le moment favorable pour m'engager sur la longue passerelle prêtée par le port !... Pour le moment, je n'ai pas encore fait plouf ! Je suis allé voir comment c'était dans les autres parties du port de SALERNO ainsi qu'au porto tutistico. Dans la marina en construction (ils sont entrain d'installer de nouveaux pontons flottants), je dirais que le ressac est un peu plus fort que là ou je suis. Je regarde les voiliers sur place et je trouve que leurs mats oscillent sur un plus grand arc. Quant au porto turistico, c'est pire. Sincèrement, aux quelques navigateurs qui lisent ce blog, ce port est dangereux ! La houle de sud (des vagues de 3 mètres environs) brisent sur le môle Sud puis le contournent et finissent leur course dans le port ! Le ressac ainsi généré est tel qu'on a l'impression que le port déborde. Il y a une houle de près d'1 mètre, et les quais sont littéralement noyés par les vagues. Les pontons, eux, sont livrés à eux mêmes. Et les bateaux qui y sont attachés aussi. D'ailleurs, on ne peut même pas accéder aux pontons, les rampes ont été relevées... Ils se déplacent latéralement sur plusieurs mètres. Je me demande encore comment tout cela tient. Ça craque, ça grince. Bref, je préfère savoir le Zef où il est. Et le pompon dans tout ça, c'est qu'il n'y a pas de vent ! On a la houle, importante certes, mais pas le vent. Ca donnerait quoi tout ça avec, en plus, les vents génois?

     

    Au hasard de mes déambulations, je suis tombé sur une place avec des illuminations que je n'avais pas encore vu. SALERNO est riche de ses lumières. Elle draine ainsi une multitude de touristes chaque soir, qu'il pleuvent ou non.

    Il pleut toujours à Salerno

     

    PS : Que deviens FIFI?


    2 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique